Dorothée Leclair - soprano
Accueil du site > Discographie - presse > Ténèbres du premier jour - Leçons de Ténèbres de Couperin

Ténèbres du premier jour - Leçons de Ténèbres de Couperin

mercredi 1er août 2012, par TT

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Soprano solo

Les Demoiselles de Saint-Cyr
Direction : Emmanuel Mandrin

Enregistrement : 2009
Ambronay éditions

ffff Télérama

Le frais soprano de Dorothée Leclair, révélée dans Lully par Hugo Reyne, est par exemple plus charnu, plus vibrant, plus ostensiblement puissant, aussi, que ses antécédents. Ses moyens expressifs diffèrent d’une Raphaële Kennedy ; mais à vrai dire, la comparaison n’a guère d’intérêt. La ferveur avec laquelle s’engage cette voix large, riche d’une belle palette de couleurs convainc de son intelligence de l’œuvre et de l’instinct de Mandrin pour choisir ses interprètes. Jeune et enthousiaste, Leclair donne à la Première Leçon de Couperin un corps rare et lumineux, à défaut de la subtilité plus introvertie de certaines des grandes versions de l’œuvre (Gérard Lesne notamment). Mais, signe des temps, Dorothée Leclair chante aussi Schubert… Son « Plorans, ploravit in nocte » par exemple, accompagné, chose inédite, du tremblant fort de l’orgue historique de Saint-Antoine l’Abbaye — autre choix judicieux —, est assurément l’un des plus poignants de la discographie et s’épaissit d’une expérience lyrique aussi assumée que respectueuse.

Critique internet Qobuz (A.S.Jacouty)

Ambronay : les jeunes filles et la mort ; (…) Parmi elles, les spectateurs ont succombé à l’interprétation de Dorothée Leclair, dont la voix expressive se projette avec aisance sur tout le registre.

(critique du concert, Le Progrès - Lyon)

10 Messages de forum

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0